En raison des circonstances actuelles, notre librairie est fermée et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

Un siècle de création musicale aux États-Unis, Histoire sociale des productions les plus originales du monde musical américain, de Charles Ives au minimalisme (1890-1990)
Éditeur
Éditions Contrechamps
Date de publication
Collection
Essais historiques ou thématiques
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Un siècle de création musicale aux États-Unis

Histoire sociale des productions les plus originales du monde musical américain, de Charles Ives au minimalisme (1890-1990)

Éditions Contrechamps

Essais historiques ou thématiques

Offres

  • AideEAN13 : 9782940599493
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

Cette histoire de la musique américaine replace les différents courants et
genres musicaux dans leur contexte économique et social. Elle ne se limite pas
aux compositeurs, de Charles Ives à John Adams, mais inclut les différentes
formes de musique populaire, depuis la chanson engagée jusqu'au jazz, en
passant par les comédies musicales de Broadway. Laurent Denave analyse les
tensions entre une sphère savante tôt divisée entre des créateurs originaux et
des compositeurs conservateurs ou académiques, et une sphère populaire dominée
par les critères commerciaux et davantage faite pour le peuple que par lui.
Que ces critères commerciaux s'introduisent à l'intérieur de la musique
savante, c'est précisément ce que l'auteur montre à travers différents
exemples historiques, qui conduisent à la musique répétitive, assimilée ici à
la révolution conservatrice qui eut lieu sur le plan politique. Laurent Denave
souligne à quel point le critère de la modernité musicale aux États-Unis est
lié à la capacité d'autonomie des compositeurs et comment - à partir de la
figure isolée de Charles Ives, qui fonda sa propre compagnie d'assurances et
composa durant son temps libre - cette autonomie a tenté de se structurer
socialement à travers différentes institutions, dont l'Université a finalement
été l'une des plus importantes. Mais il montre aussi comment cette modernité a
été tout au long du siècle aux prises avec les diverses formes de
conservatisme et de populisme, ainsi qu'avec les intérêts commerciaux de
l'industrie musicale. L'analyse sociologique des conditions mêmes de la
musique savante fait apparaître l'exclusion de certaines catégories sociales.
Fondé sur une documentation impressionnante, écrit d'une plume alerte et
vivante, cet ouvrage nous permet de traverser de façon originale une histoire
encore mal connue, et jamais présentée ainsi dans son ensemble dans un ouvrage
français.
S'identifier pour envoyer des commentaires.